• Post category:Enfants
  • Commentaires de la publication :0 commentaire

La sophrologie pour enfant est un atout précieux.

De nombreux parents sont démunis face au trop-plein d’émotions de leurs petits : ils crient, hurlent, tapent, mordent…

D’autres émotions se mêlent alors en nous, adultes : culpabilité, peur d’être un mauvais parent, impuissance face à ce comportement que nous ne comprenons plus.

Alors, est-ce possible de canaliser leurs émotions ? En sont-ils seulement capables ?

Et en quoi la sophrologie peut-elle vous aider ?

Dans cet article, je vous présente d’abord les différents bienfaits de la sophrologie sur les enfants (dont vous avez déjà certainement entendu parler, sinon vous ne seriez pas ici !).

J’aborde ensuite l’immaturité de leur cerveau qui explique une gestion difficile des émotions, la meilleure façon d’améliorer leur gestion des émotions, et enfin quelques techniques qu’ils peuvent utiliser (au moment de la crise de colère).

Bonne lecture !

La sophrologie pour les enfants

Les enfants font face à de nombreux tracas au quotidien. L’école et la famille représentent leur lot de défis, qui peuvent générer de la peur, des angoisses ou des incompréhensions.

  • répondre aux attentes de ses parents ;
  • répondre aux attentes de son ou ses professeurs ;
  • apprendre à partager avec un frère ou une sœur ;
  • réaliser qu’ils ne peuvent pas faire ce qu’ils veulent quand ils veulent ;
  • développer leur confiance en eux ;
  • gérer la séparation des parents et la remise en question du modèle familial ;
  • se faire de nouveaux amis…
Sophrologie pour enfants avec Muriel Barthélémy
Les défis du quotidien...

La sophrologie, en parallèle, permet justement de développer les qualités pour faire face à tous ces défis !

En sophrologie, nous travaillons beaucoup sur la respiration. En effet, maîtriser son souffle permet de retrouver la paix et l’équilibre. La respiration offre une pause bienvenue pour le cerveau qui a besoin de cette oxygénation.

Mais ce n’est qu’un seul aspect.

La sophrologie travaille également la posture, la détente musculaire ou les visualisations positives (comme dans la méditation).

Les plus jeunes bénéficient donc grandement d’ateliers de sophrologie. La respiration est quelque chose de très accessible et leur imagination débordante en fait de parfaits candidats. Ils apprennent à mieux connaître leur corps, leurs limites. Tout ce travail personnel les aide à se construire avec une estime personnelle plus forte.

Ils reconnaissent les signes de la manifestation physique d’une émotion et utilisent des outils pratiques et ludiques pour grandir le plus sereinement possible.

La colère chez les enfants

Mais pourquoi les enfants sont-ils parfois aussi sensibles ? Qu’est-ce qui peut provoquer un tel état de rage chez certains, pour quelque chose qui nous semble pourtant complètement anodin ?

Comprendre le fonctionnement du cerveau

Vous le savez déjà, mais le cerveau d’un enfant est en pleine construction.

Mais voilà, vous avez sûrement déjà entendu qu’à 7 ans, c’est l’âge de raison. Alors, pas d’excuses pour le petit dernier qui pique encore des colères phénoménales à 8 ans.

Mais pour se rendre compte de son immaturité cérébrale à cet âge, il est important de savoir que le cerveau se développe jusqu’à environ… 25 ans !

À chaque fois qu’un enfant apprend quelque chose de nouveau, une connexion se crée dans son cerveau. Ainsi, tout au long de son enfance, son adolescence, et sa vie de jeune adulte, il construit de nouvelles connexions et crée de nouvelles structures neuronales.

Muriel Barthélémy - La sophrologie pour enfants - Les plus jeunes
Son cerveau est encore immature
Muriel Barthélémy - La sophrologie pour enfants - Les plus jeunes
Son cerveau est encore immature
Muriel Barthélémy - La sophrologie pour enfants - Les plus jeunes
Leurs cerveaux sont encore immatures
Muriel Barthélémy - La sophrologie pour enfants - Les adultes
Ils n'ont plus d'excuse

La partie du cerveau qui commande les émotions, c’est le cortex préfrontal. Or, les plus jeunes sont très loin d’avoir toutes les structures de contrôle parallèles nécessaires pour gérer efficacement ces émotions fortes (joie, peur, angoisse, etc.).

Ils n’ont tout simplement pas encore développé le moyen de canaliser leur colère, de maîtriser cette émotion.

Cette vidéo de l’INSERM l’explique d’ailleurs très clairement (prévoyez 5 mn de visionnage).

Il est donc tout naturel que les enfants soient exposés à des ressentis particulièrement puissants, provoquant les fameuses crises de colère.

La colère et ses éléments déclencheurs

Par ailleurs, la colère est aussi un mécanisme de défense de notre corps. En résumé, c’est l’instinct de survie qui prend le dessus, pour nous sortir d’un mauvais pas.

L’enfant n’est donc pas doté d’un cerveau suffisamment mature pour se développer, il va réagir de manière parfois excessive face à des événements qui génèrent chez lui une insécurité, ou de la frustration. Il se sent menacé, et vire au rouge.

La menace n’est pas réelle, et vient pour la plupart du temps d’un besoin inassouvi (sommeil, reconnaissance, faim, soif, etc.). Mais la réaction de colère est pourtant bien là.

Gestion des émotions avec la sophrologie - Colère
Crise de colère imminente

Si votre enfant a tendance à s’énerver de manière excessive, il peut être intéressant de faire le point sur ses différents besoins.

Est-il fatigué

A-t-elle eu des difficultés à l’école aujourd’hui ?

L’ai-je pressé pour correspondre à mes attentes et besoins ?

Toutes ces petites choses mises bout à bout créent un trop-plein difficile à maîtriser.

En reconnaissant ainsi les premiers signes d’une difficulté émotionnelle, vous saurez les anticiper et parviendrez à éviter la grosse colère (comme celle de Robert).

Bien, maintenant que nous avons vu que le cerveau d’un enfant est immature, et que la colère peut se manifester à cause de plusieurs raisons comme la fatigue ou la tristesse, comment est-il possible de l’aider à construire son cerveau sereinement ? Peut-il grandir en apprenant à ne pas céder à ses pulsions ?

La sophrologie pour enfant, serait-ce la clé ?

Comment la sophrologie peut aider les enfants ?

La sophrologie pour enfant offre une piste intéressante pour prendre en main les colères et apprendre à mieux les gérer.

Les enfants se recentrent sur leurs sensations physiques et se reconnectent ainsi à leur corps. Ils se concentrent sur leur respiration pour laisser leurs muscles se détendre. Cette recherche de sensations agréables va ensuite les aider à s’apaiser.

Mon approche va s’effectuer en deux temps.

Tout d’abord, il va être important de savoir quoi faire au moment de la crise. Je vous expliquerai alors quels exercices de sophrologie un enfant peut mettre en place pour ne pas trop monter dans les tours.

Ensuite, nous travaillerons en amont, afin de mettre en place des routines en dehors de ces épisodes de colère.
Ces exercices aideront votre enfant à mieux gérer ses émotions et limiteront leurs impacts sur son corps. Le fait de les réaliser tous ensemble l’aidera à se déculpabiliser, et il se sentira entouré par ses parents qui essaient de l’aider avec sa problématique (sans le stigmatiser).

Il est d’ailleurs intéressant de pratiquer en famille, notamment avec les frères et sœurs.

Reconnaître les manifestations de la colère

Dans un premier temps, pour pouvoir agir au moment de la crise de colère, vous pourrez apprendre à reconnaître les manifestations physiques de la colère avec votre enfant. Les reconnaître permet aussi de les associer à une émotion, que votre enfant pourra nommer, verbaliser, puis accepter.

Voici quelques unes des manifestations les plus courantes, mais il pourra utiliser ses propres mots pour vous les décrire : 

  • muscles tendus ;
  • respiration qui s’accélère ;
  • tonalité agressive ;
  • rythme cardiaque qui s’emballe…

Et ne pas oublier que la colère cache souvent une autre émotion, comme le montre cette superbe affiche (à retrouver sur le site d’Elise Gravel).

Affiche d'Elise Gravel, illustratrice
Affiche d'Elise Gravel, illustratrice

2 exercices de sophrologie pour enfant !

Et voici enfin ce que vous attendez sûrement depuis le début : 2 petits exercices que vous pouvez essayer pour gérer la crise de colère au moment où elle survient.

La respiration oxygène le cerveau, et aide à y voir plus clair, à retrouver peu à peu son calme.

Mais en général lorsque votre enfant est en colère, il n’a pas envie d’entendre qu’il faut respirer. Voici donc deux petits jeux qui peuvent l’aider à le faire.

Muriel Barthélémy - Exercices de sophrologie pour les enfants - La boule de colère

La boule de colère

Proposez-lui de faire une boule de papier (c’est le moment de se débarrasser des papiers et publicités qui vous encombrent !) qui va représenter sa colère.
Il faudra la jeter le plus loin possible, en expirant au moment de la jeter.
Faites-le avec lui au début, puis laissez-le se débarrasser de sa colère lui-même.

Muriel Barthélémy - Exercices de sophrologie pour les enfants - Les mains chaudes

Les mains chaudes

Une fois la colère partie, ce deuxième exercice permet de continuer le retour au calme avec un contact apaisant.
Invitez votre enfant à se frotter les mains pour les réchauffer. Une fois ses paumes et doigts bien chauds, il devra les poser sur sa tête le temps d’une respiration calme.
Il peut ensuite recommencer à frotter ses mains pour les réchauffer puis les poser sur son visage, ses épaules ou même son ventre ou ses jambes.
Ce contact doux l’aidera à se recentrer sur son corps et à calmer les émotions bouillonnantes.

En conclusion

Le cerveau humain est encore trop immature pour demander aux enfants de savoir gérer le trop plein d’émotions. Ils manquent de connexions, de structures, qui ne viendront qu’en grandissant.

La sophrologie peut les aider à construire des connexions saines. En offrant à votre tout petit des séances de sophrologie, vous lui donnez le moyen d’apprendre à se connecter à son corps et ses (fortes !) émotions.

Elle peut être pratiquée par les plus jeunes. Je conseille généralement aux parents que les enfants aient au moins 4 ou 5 ans pour qu’ils puissent verbaliser un minimum.

Pour les plus jeunes, je propose des séances en duo parent-enfants car c’est alors davantage le comportement et le ressenti du parent qui va influer sur l’état émotionnel qui permettra d’accompagner l’enfant à retrouver un sentiment de sécurité et d’apaisement. Le jeu parent-enfant va également permettre de rétablir une harmonie émotionnelle et évacuer certains stress.

Les exercices de sophrologie sont ludiques pour les enfants, et simples à mettre en place (jeux alliant mouvement et souffle, imaginaire, respiration abdominale et prise de conscience de son schéma corporel). Leur pratique permet de dédramatiser et de fournir à votre enfant des outils concrets qu’il s’approprie peu à peu.

N’hésitez pas à prendre contact avec moi pour plus de renseignements !

Cet article vous a plu ? Partagez-le autour de vous.

Découvrez toutes mes thérapies brèves

Vous souhaitez en savoir plus sur les différentes thérapies brèves que je propose ? Il existe de nombreuses raisons de vouloir faire appel à une sophrologue : addictions, troubles alimentaires ou du sommeil, douleurs chroniques, stress... 

Voir les thérapies brèves
Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Laisser un commentaire